Adréa Mutuelle service téléconsultation

Lutter contre les déserts médicaux

Les adhérents peuvent désormais consulter directement un médecin sans avoir à se déplacer. Les médecins proposés par la plateforme sont agréés et peuvent délivrer des ordonnances qui sont ensuite envoyées à l'adhérent par mail ou par courrier. Pour Patrick Brothier, président d'Adréa Mutuelle, cette nouvelle offre « permet d’offrir une réponse qualifiée à la problématique des déserts médicaux, afin d’accompagner l’ensemble de nos adhérents sur tout le territoire ».

Pour proposer ce nouveau service innovant, Adréa s’est associé à la plateforme de téléconseil médical, MédecinDirect. Créée en 2010, elle a obtenu l’agrément de la CNIL quelques années plus tard, pour effectuer des téléconsultations. Aujourd’hui, de plus en plus de mutuelles et complémentaires santé décident de proposer un service de téléconsultation à leurs adhérents, s’associant ainsi à des plateformes en ligne dans un souci de leur faciliter l’accès aux soins.


La télémédecine est critiquée

Pourtant, le recours à ce système est fortement critiqué par les professionnels de la santé qui mettent en garde contre d’éventuelles dérives. A cet effet, le Conseil national de l’Ordre des médecins a pris position en demandant un plus grand contrôle et une meilleure réglementation en ce qui concerne les plateformes de téléconsultation privées. Il dénonçait alors un « risque d’ubérisation des prestations médicales » et craignait que « les prestations proposées directement via des plates-formes par les assureurs complémentaires ou les mutuelles en santé installent de fait une rupture concurrentielle dans l’organisation territoriale des soins et le parcours de soins. ».