changements nouveau carnet de santé

Depuis 2006, le carnet de santé des enfants est resté inchangé, c’est pourquoi le ministère de la Santé a décidé d’agir. Il a dévoilé le nouveau modèle que l’on trouvera désormais dans chaque famille. Le changement du carnet s’explique par « des avancées scientifiques et des attentes des professionnels de santé et des familles ».

Les principaux changements

Changer un carnet qui est resté le même pendant 12 ans, nécessite de nombreuses modifications. Parmi eux, on trouve principalement l’arrivée des 11 vaccins obligatoires. En effet, depuis le début de l’année 2018, les nouveau-nés doivent recevoir 10 injections avant l'âge de 2 ans.


De plus, de nouvelles courbes concernant la croissance des enfants ont été créées par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Celles présentes dans le carnet datant de 2006 étaient jugées non adaptées à la taille réelle des enfants. Le ministère de la Santé donne un exemple pour expliquer comment était jugée la taille des enfants : « à 10 ans, la médiane de la taille des filles des nouvelles références est de 139,5 cm contre 134,7 cm sur les courbes précédentes ». Pour réaliser ces nouvelles courbes de croissance, l’Inserm s’est inspiré des données médicales de 261 000 enfants.

De plus, concernant les courbes de taille et de poids, elles seront désormais différenciées entre les filles et les garçons de moins de 3 ans. Avant cela, elles étaient identiques pour tous les enfants de 0 à 3 ans, car on ne pensait pas que suivant le sexe, la croissance variait tant à cet âge.

De nouvelles recommandations

En plus des principaux changements, le ministère de la Santé a décidé d’apporter de nouvelles recommandations, compte tenu « des évolutions scientifiques et sociétales ». Des messages sont ainsi directement adressés aux parents, afin de mieux protéger leurs enfants.


Parmi les conseils de la version 2018 du carnet de santé, on trouve la protection face aux écrans. Il est conseillé d’éviter le contact entre l’enfant de moins de 3 ans et les écrans. En outre, afin de « réduire le risque de mort inattendue du nourrisson », ses nuits doivent se passer dans la chambre des parents, pour ses 6 premiers mois au minimum.

Il est recommandé d’aérer le domicile tous les jours, afin de limiter l’exposition des enfants à certains produits chimiques, comme les produits ménagers. Les biberons des bébés sont préférés en verre, pour éviter les allergies.

Enfin, d’autres conseils sont donnés pour veiller au mieux sur les enfants, dès leur plus jeune âge.