lien maladie gingivale avancée risque cancer

Le risque de développer un cancer augmente de 24% en cas de maladie gingivale avancée

L’étude américaine qui permet de prouver ce lien a été réalisée par des chercheurs de l’école de médecine de la Tufts University et du Kimmel Cancer Center. Ils ont mené une observation de données d’examens dentaires de 7 466 sujets entre les années 1990 et 2012. Les résultats y sont édifiants :

  • Il y a une augmentation de 24% du risque contracter un cancer lorsque la personne est atteinte d’une parodontite sévère ;
  • le principal danger est le développement du cancer du poumon et du cancer du côlon ;
  • le risque augmente de 28% lorsque la personne ne détient plus aucune dent : signe d’une parodontite sévère.

Sera-t-il possible de prévenir le risque de cancer en améliorant le traitement des maladies gingivales avancées ?

L’enjeu est là : combattre le fléau qu’est le cancer. Pour cela, le professeur Michaud, l’un des responsables de cette étude a expliqué que « de plus amples recherches sont nécessaires pour évaluer si la prévention et le traitement de la parodontite pourraient aider à réduire l'incidence des cancers et réduire le nombre de décès dus à certains types de cancer ».

La question qui se pose maintenant est de savoir s’il sera possible dans un futur plus ou moins proche de prévoir et d’anticiper le risque de contracter un cancer à l’aide d’une simple analyse dentaire.

À suivre…