couverture medicale pour les fonctionnaires

Choisir une complémentaire est possible pour les fonctionnaires. Il en existe de toutes les sortes correspondant au métier exercé par chacun d’entre eux. Le mieux est de se tourner vers des mutuelles spécialisées pour une prise en charge à taux élevé des frais de santé.

Ces types d’agents peuvent aussi opter pour une complémentaire classique avec un coût peu élevé et des garanties attrayantes. L’employeur doit toutefois souscrire une mutuelle santé collective à laquelle les salariés peuvent adhérer ou non.

Des complémentaires santé au choix pour les fonctionnaires

Les fonctionnaires peuvent choisir des complémentaires spécifiques qui conviennent à leurs métiers dans la Police ou le secteur de la santé. Ces mutuelles suggèrent différentes garanties bénéfiques qui ne concernent pas le domaine de la santé.

Avantageuses, les mutuelles spécialisées prennent en charge la majorité des soins avec un reste peu élevé à payer concernant les prothèses auditives ou dentaires ou encore l’optique. Cela est possible grâce à une collaboration avec des réseaux de praticiens et de soins. Il y a aussi les complémentaires santé classiques qui suggèrent des garanties intéressantes et des tarifs abordables.


La mutuelle santé, recommandée mais non obligatoire pour les employés

Souscrire une mutuelle santé collective est recommandé pour les salariés à partir du début de l’année 2016. Cette mesure est valable pour les salariés du secteur associatif et privé. Quelle que soit leurs fonctions, ils sont libres de choisir d’adhérer ou non à celle-ci. Elle peut être sélectionnée à titre individuel.

Afin d’obtenir un soutien financier venant de leur employeur, les employés de la fonction publique d’Etat et certains agents de la fonction publique territoriale peuvent souscrire la mutuelle choisie par appel d’offres.

Néanmoins, d’après une analyse menée par MNT en juin 2014, plus de 40 % des collectivités territoriales contribuent à la prise en charge de leurs employés. Seulement, un tiers d’entre ces derniers affirme bénéficier de cette couverture.

En outre, les dépenses dédiées à la couverture des employés varient selon les collectivités, mais reste tout de même peu élevées. Le montant octroyé par un quart des collectivités équivaut à dix euros par mois et ce sont les plus petites d’entre elles qui cèdent les sommes les plus faibles. En 2012, le montant attribué par les ministères en vue de fournir des fonds à la mutuelle santé de ses salariés était de plus de 100 euros pour le ministère des Affaires étrangères et 6 € pour le ministère de l’Education.