audition vue seniors salariés influence travail

Une baisse de la vue et de l'audition qui affecte la productivité

Le sujet est au cœur de l'actualité avec la réforme prochaine du code du travail. L'allongement de la durée du travail conduit à une augmentation de seniors encore en activité. Cependant, il est prouvé qu'avec l'âge, les capacités sensorielles diminuent.

Plus de 90% des salariés de plus de 50 ans disent souffrir de troubles de la vision et près de 30% sont sujets à des problèmes d'audition. Si certaines de ces maladies sont des conséquences directes de leur âge, d'autres, par contre, découleraient plutôt de leur activité professionnelle.

C'est un cercle vicieux, car si l'exposition prolongée à des écrans ou à des nuisances sonores au cours de l'activité professionnelle contribuerait au déclin de la vue et de l'audition, l'apparition de ces troubles a un impact certain sur la productivité des seniors au travail.

Ainsi, 54% des seniors se plaignent de « fatigue visuelle », voire de problèmes d'attention et de concentration pour 13% d'entre eux : « Une des principales plaintes chez les seniors est la difficulté à lire quand la lumière baisse. Les efforts que l'œil et les muscles périorbitaires doivent faire pour lire expliquent en partie la fameuse fatigue visuelle dont se plaignent les salariés plus âgés. » explique Alain Abenhaïm, ophtalmologue.

Enfin, deux tiers des salariés seniors interrogés indiquent principalement que le bruit constant environnant dans leur espace de travail est une vraie source de perturbation.

Concernant l'audition, Bernard Montinet, chirurgien ORL précise qu' « en vieillissant, et sous l'effet de traumatismes sonores, l'oreille perd d'abord les fréquences aiguës, puis les fréquences moyennes. La perte des aigus entraîne des confusions entre certaines consonnes. Lorsque les fréquences moyennes sont atteintes, les troubles de la compréhension deviennent importants. ». 

La primauté à la prévention

L'étude de l'Observatoire Optic 2000 souligne qu'il est important de détecter ce type de troubles le plut tôt possible. Dans cette optique, les médecins du travail jouent un rôle important quant à la détection de troubles de la vue ou de l'audition chez les salariés seniors.

Ils devront dépister les troubles sensoriels le plus rapidement possible et orienter les salariés concernés vers des spécialistes pour une meilleure prise en charge. Pourtant, il est constaté que seulement 34% des médecins du travail procèdent à un examen de l'audition contre 88% pour des tests de la vue. Il est important que chaque salarié soit sujet à un « dépistage ciblé en fonction de ses conditions de travail rencontrées et de l'exposition aux risques professionnels mai aussi de l'état de santé et l'âge des travailleurs.».

Outre le dépistage, l'étude propose des solutions plus en amont notamment des solutions préventives contre les incapacités sensorielles. Ainsi, une réorganisation de l'espace de travail (éclairage, isolation, durée d'exposition aux écrans) aiderait à diminuer ces risques pour les personnes plus âgées.