Carrefour blockchain offre traçabilité

En 2017, le groupe Carrefour a perdu 500 millions d’euros, le distributeur a donc décidé de mettre en place un plan de transformation, avec comme objectif d’atteindre les 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires dans le commerce alimentaire en ligne.

Pour démarrer cette reconstruction, Carrefour vient de mettre en oeuvre une blockchain pour certains de ses produits alimentaires, ce qui est une première en Europe. Cette technologie servira à identifier toutes les informations sur la traçabilité d’un produit.

Qu’apporte la blockchain ?

Habituellement, la blockchain est une technologie utilisée dans le domaine des cryptomonnaies, car inventée par le créateur du bitcoin. Aujourd’hui, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à s’y intéresser et Carrefour en fait partie.

Concrètement, la blockchain est une technologie qui permet de stocker et transmettre des données. Les utilisateurs entrent et datent des données qu’ils souhaitent voir apparaître sous forme de blocs. Le principe consiste à valider un bloc de données avant de pouvoir en créer un autre. De plus, aucun des blocs renseignés ne peut être modifié ou supprimé. Cela veut dire que l’ensemble des données entrées dans la blockchain sont datées, sécurisées et non modifiables.

Carrefour et la technologie

L’entreprise Carrefour a également décidé d’utiliser la blockchain comme technologie. Le groupe veut rassurer ses clients en renseignant toutes les informations sur la traçabilité de ses produits. Pour Carrefour, l’utilisation de la blockchain sera possible grâce aux acteurs présents tout au long de la chaîne d’approvisionnement. En effet, ce sont les producteurs, les acteurs transformant le produit, les distributeurs qui vont, à chaque intervention sur le produit, renseigner les informations de traçabilité.

Du côté des consommateurs, l’objectif de cette traçabilité est qu’ils soient rassurés quant aux produits qu’ils achètent. Pour s’informer de chaque produit, ils pourront désormais les scanner grâce à la présence d’un code QR sur chacun d’entre eux. Qu’ils soient chez eux ou en magasin, les clients auront l’occasion d'avoir accès à toutes les informations liées à la traçabilité d’un produit.

Pour le moment, cette technologie a été utilisée sur un seul produit : le poulet d’Auvergne. Durant l’année 2018, Carrefour prévoit de l’étaler à d’autres produits, comme les œufs, le lait…