assurtechs avenir assurance

Les assurtechs dans l'assurance

Les assurtechs sont des petites entreprises à vocation technologique, exerçant dans le domaine de l'assurance. A la différence des compagnies traditionnelles, ces start ups exercent leur métier exclusivement en ligne, sur le web. Elles ont pour objectif de digitaliser le secteur des assurances, en remplaçant le bureau physique de l'assureur en site web, plateforme ou application mobile.

Cependant, le plus grand changement se verra dans leur mode de fonctionnement ainsi que dans les offres proposées. En étant présentes sur les assurances auto, santé, ou encore habitation, elles vont proposer plus de simplicité et de rapidité lors de la souscription d'un contrat, ainsi que des prix attractifs et clairs. Le but ici, est de casser l'idée de complexité dans l'assurance, en la rendant plus simple et moins chère.

Chez ces jeunes entreprises, la vision est différente puisque la plupart d'entre elles ont été créées par de jeunes entrepreneurs. Ceux qui ont grandi avec Internet pensent que le digital et les nouvelles technologies sont la nouvelle ouverture adressée aux clients.

Pourquoi faire confiance aux assurtechs ?

Aujourd'hui, les startups de l'assurtech intéressent vraiment les investisseurs, même si certaines ont à peine quelques années d'existence. Les conditions attractives de WeCover, Alan, CBien, Fluo, Oocar, Inspeer, et Spixii les amènent à se développer rapidement dans les prochaines années.

Si l'on prend quelques exemples, la start up Alan propose une souscription de contrat qui ne prend que quelques minutes, avec des tarifs alléchants et une résiliation effectuée par elle-même. Spécialisé dans l'assurance automobile, WeCover promet à ses clients jusqu'à 25 % d'économie par rapport à une assurance classique.

Les avantages de ces start ups sont conséquents, notamment pour la simplicité et la rapidité lors d'une souscription de contrat, ainsi que pour les tarifs. Cependant, il existe également quelques inconvénients pour ces nouvelles technologies. En effet, le fait de tout réaliser sur Internet pourrait entraîner une déshumanisation des échanges. Ces derniers se font maintenant en interaction avec des chatbots, qui sont des robots dotés d'une intelligence artificielle. Ces lacunes mineurs sont donc un maigre prix à payer pour bénéficier des nombreux avantages que présentent les assurtechs.