voyager en moto

Être bien préparé, la clé du succès

Par rapport à un voyage en voiture, la sensation de liberté procurée par un voyage en moto est évidemment bien plus grande, mais la nécessité de bien se préparer l’est tout autant. Pour bien voyager, il faut d’abord bien planifier son parcours.

C’est d’abord définir les portions sur lesquelles on va emprunter l’autoroute ou les nationales pour gagner du temps et celles où l’on empruntera les petites routes départementales bien « viroleuse » pour augmenter le plaisir de conduite. C’est également définir les haltes et les temps de pause, et se renseigner sur les hôtels ou les auberges de passage.

En cas de voyage à l’étranger, il est important de s’informer sur les éventuelles restrictions, les vaccins nécessaires et la culture des pays visités pour éviter d’offenser les locaux sans le vouloir par un comportement inapproprié. Évidemment, il est hors de question d’oublier ses papiers, le mieux est d’en faire des photocopies pour pallier toutes éventualités.


Toujours prévoir une trousse à pharmacie pour soigner les menus bobos et une carte – une vraie, en papier – se révélera souvent utile en cas de panne du GPS.

Enfin, mieux vaut voir large au niveau des finances. Même s’il y a un certain charme à partir avec un budget serré qui renforcera le côté « débrouille/aventure » il reste primordial de disposer de réserves pour faire face aux dépenses imprévues.

Une bonne assurance : la garantie de partir sans souci

L’assurance moto est souvent négligée au moment de planifier un voyage et pourtant c’est peut-être le moment où elle peut se révéler la plus indispensable. Certaines assurances prévoient par exemple la prise en charge des frais de rapatriement de la moto en cas d’accident. C’est forcément utile lorsqu’on sait qu’il n’est théoriquement pas autorisé de faire faire des réparations avant qu’un expert procède à un examen du véhicule.

Ceux qui prévoient de voyager à travers l’Europe ou sur d’autres continents ont également tout intérêt à souscrire une assurance individuelle prévoyant un rapatriement en cas d’accident. Avant de sauter le pas, il convient cependant de vérifier que l’on n’est pas déjà couvert par une autre assurance, comme celle qui accompagne certaines cartes Visa haut de gamme par exemple.