attestation medicale pour la moto

Chaque année, 15,9 millions de licences sont distribuées en France pour toutes les disciplines sportives confondues. En outre, la rentrée de septembre marque l’ouverture de la saison des diverses associations et secteurs sportifs. Pour les primo-accédants, la Fédération Française de Motocyclisme délivre les licences avant l’automne afin de se conformer à toutes les autres disciplines.

Par ailleurs, certaines obligations doivent être respectées avant de pratiquer une activité sportive. Ainsi, en vue de se faire délivrer une licence, le sportif doit posséder un certificat médical qui atteste l’absence de contre-indication à la pratique de son activité.

Un document obligatoire pour toutes les disciplines sportives

Aucune discipline ne pourra y échapper : que ce soit pour les sports collectifs et individuels, les danses sportives, ou pour les courses en motocross, la détention d’un certificat médical est un document requis par la loi. Selon le Décret n°2016-1157 du 24 août 2016, cette attestation est à renouveler tous les trois ans.

En ce qui concerne la licence, elle sera renouvelée tous les ans, à condition que l’activité pratiquée ne présente aucune contrainte particulière. Dans le cas contraire, le certificat médical à fournir pour la pratique doit être daté de moins d’un an. Les disciplines concernées par cette loi sont mentionnées par décret.


Nécessité d’une garantie plus conséquente

Outre l’exigence d’une assurance pour motard plus performante, un certificat spécifique est demandé aux organisateurs de compétitions, qui devront attester l’absence de contre-indication concernant la pratique d’un tel sport. En ce sens, nul besoin de détenir plusieurs certificats médicaux pour les personnes qui pratiquent plusieurs disciplines. Une seule attestation sera utilisée par une même personne pour toutes ses activités sportives.

Et comme le certificat ne sera renouvelé qu’au bout de trois ans, le licencié remplira un questionnaire de santé chaque année pour préserver la validité de son attestation.

Dans le cas des activités sportives à risque pour la santé et celles qui requièrent une parfaite condition physique, les athlètes devront renouveler leur certificat médical tous les ans. À savoir que pour s’en faire délivrer un, le sportif sera soumis à un examen médical spécifique pour lequel un arrêté émanant des ministres chargés de la santé et des sports a défini les caractéristiques afférentes.