reglementation pour les motards

L’utilisation des deux roues sur une voie publique a souvent été qualifiée de dangereuse, pour les conducteurs que pour les tierces personnes. C’est ce sentiment d’inquiétude qui a poussé le ministère de l’Intérieur français à sortir une nouvelle règlementation sur le renforcement des contrôles techniques ainsi que le port des gants.

Controverse sur le fondement de la règlementation

Les accidents de la route font partie du quotidien des usagers. Comme précisé par le ministre, la nouvelle mesure de vérification de l’état du deux-roues sera effective dès le mois d’octobre 2017. En revanche, l’obligation de porter des gants une fois sur la moto prendra effet dès le début de l’année 2017.

L’Etat précise que le caractère obligatoire du port de cet accessoire aurait pour objectif de limiter la gravité des dommages en cas d’accident. Cependant, alors que le ministère est sûr d’avoir trouvé un excellent moyen de sécuriser les motards et les autres usagers de la route, la FFMC le conteste. En effet, cette dernière juge que cette mesure inutile, et que son adoption n’est qu’une manière de taxer volontairement les motocyclistes.


Dans tous les cas, la sécurité routière est l’objectif de tous. Ainsi, il est indispensable pour un motard de souscrire à une assurance moto, dès l’acquisition de son véhicule. Cela permet de se faire rembourser dans le cas d’un litige. D’ailleurs, les compagnies d’assurance proposent des contrats particuliers aux motards. Avec cette nouvelle mesure, les clients pourront espérer une modification tarifaire.

Une nouvelle mesure de sécurité pour les motards

L’Etat vient d’imposer une nouvelle mesure de sécurité routière aux usagers des deux-roues. En effet, ces derniers subiront des contrôles techniques plus précis dans deux ans, auxquels s’ajoute un port obligatoire de gants. Durant ce contrôle, les autorités compétentes procéderont à de rudes vérifications.

Les motards devront de ce fait réparer leurs véhicules à commencer par la signalisation, le système de freinage, l’état des deux roues mais aussi la conformité des papiers administratifs comme la certification d’immatriculation. La mise en vigueur de cette mesure est incitée par une étude effectuée par Motorcycle Accident In Depth Study.

En effet, cette entité dévoile que 5% des accidents des deux-roues seraient causés par des problèmes techniques. D’autant plus, que les accidents causant la mort des motards sur les routes de France progressent.