phare moto

La Prévention routière a lancé une campagne invitant les automobilistes à contrôler gratuitement leurs phares. En effet, en cette saison où la nuit arrive plus tôt, contrôler ses phares pourrait être indispensable.

En outre, ce contrôle fait partie des précautions à prendre pour éviter les accidents. Des phares en mauvais état pourraient figurer parmi les cas non pris en charge par l’assurance moto et auto.

Ainsi, sur le parking du supermarché d'Onzain, une des villes concernées par la campagne, deux bénévoles de la Prévention routière ont réglé les phares d’un habitant venu profiter de l’offre. Ce dernier a bien fait car le faisceau lumineux de ses phares était trop incliné vers le bas.


« Lumière et vision », une campagne d’aide

Chaque automne, la Prévention routière lance une campagne d’aide aux particuliers afin de les aider dans l’entretien de leurs véhicules. Depuis le 30 septembre dernier, la nouvelle campagne a été dénommée « Lumière et vision ».

S’adressant à tous les habitants, elle ne prendra fin qu’à la mi-janvier. Au total, l’équipe de la Prévention routière prévoit de visiter une vingtaine de communes du Loir-et-Cher pour contribuer à l’entretien et à donner des conseils aux habitants. Ainsi pour connaitre les dates et les lieux de points de contrôle de la campagne, il est possible de contacter le comité départemental de l’association au 02.54.74.72.78.

En outre, l’opération « Objectif bien vu » a été un réel succès. Durant certains jours, ce sont des dizaines d’automobilistes qui défilent devant le véhicule de contrôle. Durant cette campagne, tous types de véhicules sont admis, les automobiles, les deux-roues motorisés comme les cyclistes.

De bons phares pour moins d’accidents

Deux bénévoles de l’association insistent sur l’importance d’avoir des phares en bon état de fonctionnement. En effet, avec la nuit qui tombe plus tôt et les conditions de circulation dégradées, les risques d’accidents sont accrus.

Il faut savoir que 43% des tués sur la route et un tiers des blessés hospitalisés le sont une fois la nuit tombée, pour seulement 10% de déplacements nocturnes sur le trafic routier. Ces deux bénévoles s’y connaissent bien en tant qu’anciens policiers et professionnels de la sécurité routière.

Pour ce faire, le contrôle est totalement gratuit, ne prenant qu’une dizaine de minutes, le temps pour les bénévoles de passer chaque véhicule au régloscope. Cet appareil permet de vérifier le bon état de marche de chaque optique, des feux de détresses, des feux de route ou les feux de croisement.