Travaux habitation adaptez contrat assurance

Les aménagements que vous devez déclarer

Votre contrat d’assurance multirisques habitation prend uniquement en compte les caractéristiques de votre logement. Le nombre de pièces à vivre, votre jardin, sa situation géographique, etc. L’ensemble de ces éléments permettent à votre assureur de fixer les montants de cotisations que vous devez payer.

Ainsi, si vous décidez d’effectuer des travaux, les caractéristiques de votre habitation peuvent changer. Il est alors primordial que vous déclariez l’ensemble des aménagements à votre assureur.

En assurance habitation, seuls les espaces de plus de 9m² sont considérés comme des pièces à vivre hormis les toilettes, les cuisines, les salles de bain et les couloirs.


Notez bien que les aménagements suivants doivent absolument être déclarés à votre assureur, et cela dans un délai de 15 jours après la fin des travaux :

  • la mise en place d’une véranda,
  • l’aménagement de vos combles,
  • l’aménagement de votre garage,
  • la division d’une grande pièce en deux petites (et inversement),
  • l’aménagement de votre sous-sol.

Bien entendu, même si les travaux que vous souhaitez réaliser ne font pas partie de cette liste, vous devez tout de même les signaler à votre assureur.

Ce qu’il faut savoir si vous faites appel à un artisan ou à une entreprise

Si vous avez fait appel à une entreprise ou à un artisan pour réaliser vos travaux, sachez que les étapes pour régulariser votre contrat d’assurance habitation sont les mêmes : vous devez avertir votre assureur des changements effectués. Cependant, certains points spécifiques doivent être relevés.

En effet, tout d’abord, vous devez vous renseignez au préalable sur les entreprises ou sur les artisans. Vérifiez leur bonne solidité financière en vous rendant sur internet ou auprès d’un tribunal de commerce. Ensuite, vous devez vous assurer qu’ils disposent bien d’une assurance responsabilité civile professionnelle permettant de couvrir la responsabilité civile et la responsabilité décennale (l’assurance contre les risques liés aux travaux).


Vous engagez vous-même les travaux ? Voici ce qu’il faut savoir

Il peut être tentant d’effectuer ses travaux soi-même car cela permet souvent de faire d’importantes économies. Cependant, il peut y avoir quelques inconvénients. En effet, en règle générale, en cas de sinistre, l’indemnisation est calculée sur la base des factures correspondant aux travaux. Sans facture, pas d’indemnisation.

De plus, soyez vigilant, si vos travaux ne sont pas conformes vous risquez de vous voir appliquer une non-conformité ou une malfaçon par un expert désigné par votre assureur. Ici aussi, aucune couverture en cas de sinistre ne sera possible. Pensez donc à bien suivre l’avancée de vos travaux et à justifier via des photos ou films que vous avez agi en respectant les normes et bonnes pratiques de rigueur. Il en va de votre sécurité et de votre porte-monnaie.