couverture juridique pour les enfants

Pour satisfaire au mieux les assurés, les compagnies d’assurance ont amélioré les garanties pour l’assurance scolaire. Pour 2016, les assureurs ont décidé de renforcer celles qui sont en rapport avec les violences scolaires. La plupart ont prévu l’indemnisation des affaires volés ainsi que les soutiens psychologiques.

L’évolution de l’assurance scolaire

Dans un marché concurrentiel, les compagnies d’assurance se doivent de suivre de près le rythme scolaire. Depuis 2013, la présence des écoliers dans les activités qui doivent faire l’objet d’une couverture n’a cessé d’évoluer. Pour des raisons d’activités facultatives, la présence des élèves à l’école s’est rallongée d’une demi-journée entre 2013 et 2015.

Selon MAE, cette situation se traduit par une hausse du coût moyen des tarifs d’environ 6% pour une formule initiale variant de 9.90 euros à 11.30 euros. Cependant, les assureurs généralistes n’ont pas répertorié une répercussion importante face à cette augmentation du temps de présence.


En effet, selon un assureur, le taux de sinistre a certes connu une certaine hausse mais le contrat de départ couvre déjà toutes les activités de l’écolier.

A chaque assurance ses dispositions

La notion de racket est évoquée différemment dans les contrats d’assurance scolaire. Ce type d’assurance ne représente qu’une infime partie de l’activité pour les généralistes, aussi, il la figure directement dans le contrat assurance habitation.

Selon un expert en assurance, les rackets se traduisent par des accidents et des agressions, des dispositions déjà présentes dans les dispositions générales de la garantie « dommages aux biens ».

De ce fait, l’indemnisation se porte sur les vélos, les instruments de musique ou les cartables. De leur côté, d’autres assureurs proposent une « option racket », en supplément de la formule initiale. A 12 euros par an, elle couvre le vol des effets personnels comme les équipements de sport pour les enfants victimes d’agression.

Les assureurs prêts pour cette rentrée

L’assurance scolaire classique a toujours été comprise dans le contrat assurance habitation. Pour cette année scolaire, la MAE focalise ses dispositions contre les violences à l’école. Cet établissement a décidé de rallonger la portée de sa couverture vers le vol du sac d’internat, le transport, les clubs sportifs ainsi que le remplacement des cartes d’abonnements de la cantine, les garanties de l’année passée comme le soutien psychologique étant toujours en vigueur.