assurance habitat

Selon les statistiques, 70% de la population mondiale habitera dans les villes d’ici 2030. Ainsi, il est nécessaire d’établir certaines règles pour éviter le désordre. L’assurance habitation en fait partie.

En France, chaque ménage doit souscrire obligatoirement à un contrat d’assurance habitation. Cette disposition a été prise pour que chaque ménage soit couvert en cas de dégâts des eaux ou d’accident.

Locataire ou propriétaire d’un logement, tout le monde y passe. Pour le cas d’un bail, le propriétaire est en droit de le résilier en cas d’absence d’assurance de son locataire.

La fourchette de prix par région

Une enquête menée par un site comparateur assurance a permis de déterminer la disparité tarifaire selon les départements français. Ainsi, c’est en Bretagne que l’on retrouve les prix les moins chers.


La moyenne est de 236 euros par an, afin d’assurer son logement. Pour un appartement, ce prix tombe à 181 euros et celui d’une maison monte à 290 euros. Il est important de savoir qu’assurer une maison et plus cher qu’assurer un appartement. L’assurance habitation la plus chère de France se situe en Corse, sur l’Île de Beauté.

En effet, le prix moyen par y est de 416 euros. À la seconde place, on retrouve la région Paca avec ses 306 euros par an en moyenne. Enfin, la région Île-de-France avec une assurance à 300 euros en moyenne par an clôture les régions les plus chères de France, en matière d’assurance habitation.

Situation de l’assurance habitation en France

Face à son caractère obligatoire, l’assurance habitation est donc une dépense incontournable pour une résidence en France. En moyenne, un ménage français dépenses dans les 284 euros par an pour une couverture habitation et de tous les équipements qui s’ensuivent.

Ce prix est certes en baisse mais il reste quand même élevé. Ainsi, la baisse des prix depuis le début de l’année 2016 représente alors une bonne nouvelle pour les ménages. Cette chute est en moyenne de 4.66% d’après une étude faite par un comparateur d’assurance.

Ce dernier de signaler également le changement de prix selon la localisation du bien assuré. Ainsi, le montant de l’assurance changement en fonction du type de bien, à l’exemple, assurer un logement à deux pièces coûte moins cher qu’assurer un loft de 300 mètres carrés.