assurer son habitation

En tant que propriétaire d’un logement, un individu n’est pas légalement obligé de souscrire à une assurance habitation, contrairement à un locataire. Toutefois, un propriétaire pourra toujours avoir besoin d’une garantie recours des voisins et des tiers.

Elle peut être intéressante dans le cas où sa responsabilité est mise en jeu à la suite d’un sinistre. Et même s’il n’en est pas titulaire, le propriétaire en question devra personnellement indemniser sa victime.

Garantie recours des voisins et des tiers, à quoi ça sert ?

Souvent méconnue des propriétaires, la garantie recours des voisins et des tiers leur est tout de même indispensable. Pour en disposer, elle est souvent présente dans un contrat de multirisques habitation.

Pour un locataire, elle est principalement proposée au moment de la souscription de l’assurance des risques locatifs. Son rôle principal est d’indemniser les voisins ou des tiers, dans le cas où le propriétaire est responsable d’un sinistre, comme un lors d’un dégât des eaux, d’une explosion, d’un écroulement ou encore d’un incendie.


Elle peut être souscrite par un propriétaire, qu’il vive ou dans le logement concerné. Cela lui permettra de ne pas assumer personnellement les frais causés par le dommage. Toutefois, cette garantie n’intervient que lorsqu’un voisin porte plainte ou fait une réclamation.

Ainsi, la garantie couvre les dommages corporels subis dont l’indemnisation est illimitée ainsi que pour les dommages matériels subis pour une indemnisation souvent plafonnée.

Les démarches pour souscrire à une garantie recours des voisins et des tiers

Afin de souscrire à une assurance habitation avec une garantie recours des voisins et des tiers, il est nécessaire de faire une comparaison des offres au préalable.

Tout comme lors d’une souscription un contrat d’assurance habitation classique, il convient de comparer les différentes offres d’assurance, leurs garanties, sans oublier leurs tarifs et leurs limites.

Pour cette comparaison, il est toujours conseillé de le faire en ligne. La variation des plafonds de prise en charge pour les dommages matériels se fera en fonction du type de résidence et la localisation du logement. Cela aboutira forcément à une hausse des cotisations.