conseils de proprietaire sur le contrat d'habitation

En tant que propriétaire-bailleur d’une maison, vous aurez l’avantage d’être indemniser en cas de détérioration du bien quand vous souscrivez à un contrat d’assurance. Pour bénéficier de cette assurance, votre contrat doit inclure la clause multirisque habitation. Afin de garantir votre investissement, vous devez aussi prendre l’option PNO.

Elle assure la couverture des dommages que vous causez à autrui, mais aussi les aménagements extérieurs que vous avez effectués. Certains accidents ne sont pas pris en charge par cette convention. Dans ce cas, le dédommagement des occupants vous reviendra en intégralité.

La multirisque : une couverture à double-face

L’assurance multirisque habitation permet à la fois de garantir le locataire et de couvrir le propriétaire. En effet, les sinistres qui surviennent peuvent toucher les deux partis.


Selon les formules auxquelles il souscrit, le propriétaire pourrait être contraint de dédommager son locataire, en fonction des dégâts qu’il subit. Le locataire, quant à lui, bénéficie de la couverture de son propriétaire.

Dans quel cas bénéficier d’une couverture ?

Afin de profiter pleinement de son assurance habitation, le propriétaire doit impérativement signer un contrat pour une option multirisque. Parallèlement, la souscription à une PNO ou assurance propriétaire non occupante obligatoire lui permettra de garantir la protection de son investissement.

Avec l’assurance propriétaire-bailleur, les dégâts qu’il aura engendrés vis-à-vis d’autres personnes pourront être dédommagés grâce à la responsabilité civile. Il pourra ainsi se faire rembourser les travaux de réhabilitation qu’il effectuera à l’extérieur concernant les défauts d’entretien et les réparations diverses.

La responsabilité civile intervient aussi dans le cas où le propriétaire cause des incommodités à son locataire, comme dans le cas de tapage ou de dégâts des eaux. Pour les sinistres provoqués par d’autres personnes, le propriétaire sera couvert par l’assurance multirisque.

La couverture du locataire

Il arrive que l’assurance habitation multirisque ne couvre pas certains dégâts. Par exemple, les dommages engendrés par la vétusté des conduits hydrauliques ne seront pas obligatoirement couverts.

La multirisque ne concerne que les dommages subis par les éléments qui se trouvent à l’intérieur du logement, à savoir : le mobilier ou encore les objets qui appartiennent directement au locataire.

Si la maison n’est pas en location, l’assurance n’aura aucun pouvoir de couverture sur elle. Dans ce cas, si des circonstances causées par le local devaient porter préjudice à d’autres personnes, le propriétaire devra s’acquitter de tous les frais de dédommagement y afférant.