loyers impayés garantie assurance protection

Étape 1 : comprendre l'intérêt de souscrire une assurance loyers impayés

La Garantie Loyers Impayés (GLI) a 3 principales fonctions :

  • vous prémunir en cas de non-paiement de loyers impayés, quel que soit le motif,
  • vous couvrir en cas de décès ou de départ prématuré du locataire,
  • vous protéger des frais de contentieux et de procédure (frais de recouvrement, frais d'honoraires d'avocat, frais liés à la détériorations immobilières, frais d'expulsion, etc.).

En outre, la GLI présente de nombreux avantages, non négligeables. Voici une liste non exhaustive :

  • elle peut offrir des garanties optionnelles telles que la prise en charge des dégradations dépassant le dépôt de garantie suite au départ du locataire,
  • elle est fonctionnelle dès le premier loyer impayé,
  • elle est déductible des loyers perçus lors de la déclaration d'impôts.

Étape 2 : analyser les conditions de couverture

Soyez vigilant, les conditions de couverture varient d'un assureur à l'autre. Il est donc nécessaire de bien analyser l'ensemble des garanties présentes sur le marché.

Deux critères doivent retenir toute votre attention avant de souscrire une assurance de loyers impayés. Il s'agit de la durée de prise en charge et des montants d'indemnisation. En effet, il est impératif de souscrire une GLI avec un délai de prise en charge supérieur à 15 mois (cela correspond à la durée moyenne des procédures d'expulsion). À titre d'exemple, la Maif et SollyAzar en proposent une de 30 mois.

Aussi, avant de souscrire une GLI, il est recommandé d'analyser le montant de votre loyer pour choisir une assurance avec un montant d'indemnisation maximal répondant au mieux à vos besoins. Ainsi un assureur comme Interassurances propose-t-il une GLI avec un plafond de loyer à 3 500 euros.

De plus, prévoyez une assurance comprenant plusieurs services (frais de remise en état du logement, protection juridique, frais de contentieux, etc.). Une mauvaise surprise est si vite arrivée.

Étape 3 : prendre en compte les critères d'éligibilité de votre locataire

Les assureurs peuvent vous refuser la souscription d'une assurance loyers impayés si votre locataire est non éligible. Pour les nouveaux locataires ou en place depuis moins de 6 mois, plusieurs critères sont pris en compte : le montant des revenus, la nature du contrat de travail, la présence d'impayés par le passé, etc. De ce fait, un assureur n'aura pas de mal à vous octroyer une assurance de ce type si votre locateur possède un haut revenu en CDI.

Les locataires étant présent depuis plus de 6 mois, quant à eux, ne doivent présenter aucun retard de paiement ni incident. Soyez cependant vigilant, ces critères varient fortement selon l'assureur. Il est donc important, comme l'indique le directeur assurance de Meilleurtaux.com, Christophe Triquet, « de contrôler que les critères requis ne sont pas totalement irréalistes ».

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour souscrire l'assurance loyers impayés la plus adaptée à vos besoins. N'hésitez donc pas à comparer les différents tarifs ici.