depannage a domicile

Les situations d’urgence vous obligent parfois à faire appel au premier dépanneur venu. Certains professionnels sont hélas peu scrupuleux, profitant de l’état d’urgence pour vous imposer des prestations abusives. Pour éviter les arnaques, des précautions s’imposent.

Anticipation est le maître-mot

Si vous êtes nouveau dans votre quartier, il est préférable de demander à vos voisins les coordonnées des professionnels qui les ont satisfaits tant au niveau de la qualité de travail que du prix. Si vous désirez procéder autrement, contacter la CAPEB ou la FBB qui vous mettrons en contact avec des artisans de confiance proches de chez vous.

Pour les plus anxieux, souscrivez un contrat d’assurance multirisques habitation qui comprend une couverture des dépannages d’urgence. Cette garantie offre une prise en charge sans franchise des frais occasionnés mais dans une limite de certains plafonds : 300 euros pour les pannes d’électricité, de gaz ou les fuites d’eau et 2 000 euros pour une surconsommation d’eau.


Les contrats d’assistance, comme ceux offerts par Maafou la Macif par exemple, peuvent par ailleurs être utiles. Ces derniers offrent un hébergement provisoire à l’hôtel et un remplacement de vos vêtements et objets de première nécessité dans une limite de 760 euros.

Les solutions post sinistres

Une fois que le problème survient, ne vous précipitez pas ! Si vous avez perdu vos clefs alors qu’il se fait tard, passez la nuit chez un ami ou dans un hôtel plutôt que de risquer de payer 3 300 euros pour l’ouverture de votre porte. Pour une fuite d’eau, parez au plus pressé en coupant votre robinet. Ne contactez le plombier que le lendemain.

Avant toute réparation, réclamez un devis avant que le professionnel ne se lance réellement. Pour une somme au-delà de 150 euros, la loi impose l’établissement d’un devis (sauf en cas d’urgence absolue). D’ailleurs, dès que vous en réclamez, le prestataire est dans l’obligation de vous en fournir un.

Sans oublier que pour les réparations évaluées à plus de 25 euros, la facture est obligatoire. En cas de changement de pièces réclamez les anciennes pour prouver, en cas d’abus, que celles qui ont été remplacées sont en parfait état.

Si vous réalisez a posteriori que le professionnel a abusé de vous, portez plainte auprès des autorités responsables. Envoyez notamment un courrier avec facture jointe à la DDPP (Direction départementale de la protection de la population) de votre département ou alertez le commissariat ou la gendarmerie afin d’engager des procédures judiciaires.

Bref, on n’est jamais trop prudent ! Sachez anticiper et souscrivez un contrat assurance habitation pour se mettre à l’abri des arnaques.