protection du logement

Si l’on ne pouvait vraiment prévoir de se faire cambrioler, on peut tout au moins se donner la chance de se faire rembourser les objets les plus précieux que l’on possède. Les contrats d’assurance sur l’habitation peuvent concerner tout aussi bien le propriétaire que les locataires.

Les conditions de souscription sont assez simples, et l’étendue de la couverture est présentée de façon à ce que le souscripteur puisse espérer le remboursement de ses biens en cas de vol ou de cambriolage.

Comment tirer avantage de son contrat d’assurance en cas de vol ?

Bon nombre de gens n’ont pas encore souscrit de contrat d’assurance habitation. Avec le niveau d’insécurité qui ne cesse de croître, les systèmes de sécurité et les alarmes antivol ne suffisent plus à protéger les foyers ainsi que les biens des familles.


Il faut prendre d’autres mesures, plus explicites mais aussi plus prévenantes. Les assurances sur l’habitat existent depuis bien des années, permettant aux occupants d’un logement de se faire rembourser les objets volés, suivant les conditions de souscriptions mentionnées dans le contrat.

A quelles circonstances de vol l’assurance s’applique-t-elle ?

L’assurance habitation comporte les conditions de souscription à une assurance vol et cambriolage. Elle est soumise à certaines clauses spécifiques, qui définissent les circonstances d’applications d’un contrat MRH.

Toute personne occupant un logement peut jouir d’une telle assurance, dans la mesure où le vol a été commis par une personne en dehors des membres de sa famille. Dans ce cas, on peut constater le vol par effraction, l’usage de fausses clés, le cambriolage en présence du maitre des lieux, le vol sous la menace ou avec violence constatée sur la personne, ou encore le vol commis par les employés de la maison.

Pour ce dernier cas, la victime devra déposer une plainte à l’encontre de l’employé en question ; dont seul l’accord de l’assureur pourra en valider l’annulation.

Indemnisation : conditions et couverture

L’assurance habitation possède une assez grande couverture, allant des biens courants aux frais de remplacement et l’assistance. Les objets de valeur tels que les bijoux et métaux précieux, les œuvres d’art, les objets sensibles qui désignent les appareils électroménagers suscitent un intérêt particulier pour les cambrioleurs.

Les chèques ou les billets de banque enfermés dans un coffre-fort font partie des objets que l’assurance est en mesure d’indemniser. Par ailleurs, la détérioration de l’immobilier causée par le cambriolage peut aussi faire l’objet d’un remboursement.