Université de Rotterdam, membre du programme Erasmus

Un départ pour un pays étranger nécessite une longue préparation. Pour les étudiants, il s’agit d’un voyage long séjour, pour lequel ils se verront franchir certaines étapes d’organisation. Des renseignements aux inscriptions, en passant par la souscription aux divers services sociaux et administratifs, l’étudiant ne devra négliger aucune marche, sous peine de se voir refuser sa candidature.

Par ailleurs, la collecte d’information concernant le pays d’accueil et de ses pratiques s’avère tout aussi indispensable. Une bonne préparation inclut la recherche d’un logement, que ce soit dans l’enceinte du campus ou à proximité.

Les fondamentaux de la préparation d’un séjour Erasmus

Les préparatifs d’un déplacement à l’étranger sont souvent source de panique et d’angoisse pour les étudiants. L’organisation débute par la préparation des dossiers d’inscription, et se poursuit par celle du séjour en lui-même.


Le programme Eramsus qui a accueilli un peu moins de 36.000 universitaires en 2015 a vu 30% de ses candidats se faire refuser leur dossier pour des raisons diverses. Toutefois, ces quelques conseils seront d’une grande utilité pour ceux qui projettent de tenter leur chance pour l’année prochaine.

La santé avant tout : l’étudiant doit être assuré avant de partir

Important La souscription à une assurance étudiant doit se faire avant même la soumission des dossiers d’inscription. Les accidents ne préviennent pas, et la prudence veut que l’on se donne tous les atouts nécessaires pour remédier aux risques de problèmes financiers engendrés par des imprévus de santé.

Une fois en possession d’une carte européenne de mutuelle santé, les procédures à entamer pour une demande de prise en charge de l’étudiant sont plus simplifiées, tant que son pays d’accueil fasse partie des frontières de l’Union Européenne.

Une mutuelle santé pour une meilleure gestion des finances

L’assurance étudiant prend en charge l’universitaire même en dehors de ces terres d’origine. La couverture s’étend sur un large panel de sinistres (accidents ou maladies) auxquels il serait exposé.

Dans le même esprit que tous les contrats d’assurance, celui qui concerne l’étudiant lui permet de bénéficier des dédommagements quelles que soient ses responsabilités dans un accrochage ayant engendré des dégâts matériels ou physiques.

Par ailleurs, la connaissance des numéros d’urgence qui existent dans le pays d’accueil, comme celui des pompiers, de la gendarmerie ou de la police, les hôpitaux, ou encore les divers fournisseurs de services de dépannage tels que la plomberie et la serrurerie s’avèrent très utile.