site web Coface

Quelques indicateurs en baisse

Pour les six premiers mois de l’année, Coface affiche un résultat net part du groupe en recul de 61,3 % à 25,6 millions d’euros. Son résultat opérationnel chute également au cours de la période : avec -49,6 %, il tombe à 51,8 millions d’euros.

De son côté, le ratio de sinistralité net de réassurance enregistre une croissance de 8,8 points et s’établit à 60,8 %. Dans le même temps, le chiffre d’affaires ne s’élève plus qu’à 716,7 millions d’euros après une diminution de 5,7 %. Toutefois, en excluant les effets de change, le taux de baisse passe à 3,4 %. Enfin, le ratio de couverture des besoins en fonds propres se situe à 155 %.


Poursuite du plan stratégique 2016-2019

Le bilan a été l’occasion de revenir sur son nouveau plan stratégique baptisé « Fit to Win 2016-2019 ». Il s’articule autour de trois axes prioritaires. La consolidation de l’expertise de Coface en matière de gestion des risques et de qualité de l’information sur les marchés émergents en est une.

Le spécialiste de l’assurance de prêt mise en outre sur un modèle économique plus orienté clients et sur une efficacité opérationnelle accrue. Enfin, il a élaboré une stratégie de croissance spécifique pour chaque marché et typologie de clients.

Concernant ses perspectives, il évoque une progression des sinistres supérieure aux prévisions dans les pays émergents et a ajusté en conséquence son ratio de sinistralité net. De 52,5 % l’année dernière, puis 63 % initialement pour l’exercice 2016, celui-ci passe à 66 %.

Sur les marchés matures, en revanche, la stabilisation des risques à un niveau bas devrait lui permettre de maintenir sa pression commerciale. Par ailleurs, les mesures de contraction des risques mises en place en 2015 en Amérique latine et en Asie Pacifique devraient commencer à porter leurs fruits et impacter positivement ses futures performances.