Metlife et le credit immobilier

MetLife simplifie les formalités de souscription à son assurance emprunteur

Dans l’Hexagone, MetLife est réputée pour sa spécialisation dans les risques « hors normes ». Cinq ans après le lancement de son contrat Super Novaterm Crédit, la filiale française de la compagnie américaine va plus loin.

Depuis le 6 juillet, avant leur 46e anniversaire, les souscripteurs pourront être assurés jusqu’à 1 million d'euros sans formalités médicales longues et complexes. Il leur suffit de remplir le questionnaire de santé, sans passer d’examen médical supplémentaire, que l’assureur est en droit de réclamer pour estimer le risque réel et adapter la couverture proposée.

Cette nouvelle mesure s’applique également aux emprunteurs de moins de 56 ans, mais le plafond de capital est divisé par deux.


Accélération de la souscription indispensable pour tous les assureurs

Avec cette simplification, MetLife franchit une étape supplémentaire dans sa démarche globale de renforcement de la digitalisation du parcours pour la souscription d’une assurance emprunteur. L’objectif est de réduire les délais de traitement des demandes et améliorer le taux de transformation.

La capacité à proposer aux emprunteurs un processus accéléré devient d’ailleurs un avantage concurrentiel de taille. En effet, depuis l’instauration de la délégation de l’assurance emprunteur, les acteurs se multiplient sur le marché, se livrant une concurrence féroce avec des offres individuelles plus compétitives les unes que les autres.

D’autres enseignes rejoignent MetLife dans sa logique d’allègement de la procédure d’adhésion à une assurance emprunteur. Chez BNP Paribas Cardiff, par exemple, le contrat « Liberté emprunteur » ne nécessite que le remplissage d’un questionnaire de santé pour les clients de moins de 46 ans assurant un montant maximum de 400 000 €.