Kilomètrage voiture

Des primes calculées au plus juste

Il existe deux types d’assurances au kilomètre : le « pay as you drive » et le forfait kilométrique. Le « pay as you drive » peut être littéralement traduit par « payez comme vous roulez ». En choisissant cette formule, vous êtes assuré de ne payer que pour les trajets réellement effectués.

Dans ce cas, vous devez équiper votre voiture d’un boitier GPS. Cet appareil transmettra à votre assureur différentes informations sur votre conduite, telles que les itinéraires ou la distance totale parcourue. Grâce à ces données, la compagnie d’assurance pourra calculer votre prime au centime près.


Pour le cas du forfait kilométrique, vous vous engagez à respecter un seuil de kilométrage précis. Ici, l’installation de GPS n’est pas obligatoire. En fin de période, il vous suffit de déclarer le nombre de kilomètres parcourus à l’assureur. Celui-ci peut néanmoins vous demander de faire vérifier votre compteur dans un garage agréé. Attention toutefois, car en cas de dépassement, des frais souvent exorbitants peuvent s’appliquer pour chaque kilomètre excédentaire.

L’assurance au kilomètre convient particulièrement aux personnes qui n’utilisent que très rarement leur véhicule (jeunes conducteurs, personne empruntant souvent les transports en commun, personnes âgées…). Financièrement intéressante, cette formule est un bon moyen de payer moins cher son assurance auto tout en bénéficiant des mêmes garanties qu’un contrat classique.

Elle permet en effet des économies de 10 % à 20 % sur les primes. Pour trouver les meilleures offres, il vous suffit de passer par un comparateur d’assurance auto.

Comment résilier son assurance auto ?

Si vous êtes actuellement encore sous contrat avec votre assureur, mais que vous désiriez souscrire une assurance au kilomètre, qui est plus adaptée à vos besoins. Pas de panique.

Sachez que la loi Hamon de 2014 vous autorise depuis le 1er janvier 2015 à résilier votre assurance auto sans frais ni pénalités, et ce, dès le terme de la première année.

En effet, à chaque date d’anniversaire, la compagnie est tenue de vous remettre un avis d’échéance qui détaille l’ensemble des frais prélevés ainsi que les primes à régler tous les mois, et qui rappelle également la date limite de résiliation du contrat (loi Chatel). Le délai de préavis peut varier entre un et deux mois en fonction de votre contrat.