Economies des jeunes conducteurs

Les conduites en état d’ivresse ou sous l’emprise de stupéfiants, les virées nocturnes, les excès de vitesse, la méconnaissance du code de la route… Voilà entre autres l’image que l’on se fait généralement des jeunes. Il faut dire que ce n’est pas tout à fait éloigné de la réalité.

Par exemple, 18 % des accidents mortels sont imputables à des conducteurs de 18-24 ans, d’autant que l’alcool et les excès de vitesse sont les premières causes d’accidents mortels en France. Le jeune conducteur paie donc une surprime équivalant à 100 % du tarif de référence. Il en est affranchi au bout de trois années sans accident responsable. Sinon, on peut alléger le poids de la surprime avec la conduite accompagnée.


Qu’est-ce qu’on entend au juste par jeune conducteur ?

Même si la surprime n’épargne personne (du moins, en principe), ce n’est pas forcément l’âge de l’assuré qui détermine sa qualification comme jeune conducteur :

  1. Toute personne dont le permis de conduire est de moins de 3 ans est considérée comme un jeune conducteur ;

  2. Est également considérée comme jeune conducteur toute personne qui n’a jamais souscrit une assurance auto ou dont le contrat date de moins de 3 ans. Dans la pratique, la majorité des jeunes conducteurs sont réellement des adolescents et des jeunes adultes dans la force de l’âge. Les risques potentiels élevés liés à la conduite en état d’ivresse ou sous l’emprise de stupéfiants, voilà ce qui inquiète le plus les compagnies d’assurance.

Une assurance auto jeune conducteur moins chère, c’est possible

La solution la plus simple, c’est de respecter le code de la route. L’assureur ne va pas pénaliser le jeune conducteur à la moindre contravention. Ce que la compagnie veut éviter, c’est l’indemnisation en cas de sinistre. Pour encourager la jeunesse dans cette voie, l’assureur réduit à moitié le montant de la surprime pour chaque année sans accident responsable. Donc avec 3 années successives sans accident responsable, l’assuré entame la 4ème année sans surprime.

Par ailleurs, la compagnie d’assurance auto amoindrit le montant de la surprime pour les jeunes conducteurs ayant suivi une formation de conduite accompagnée. La réduction varie suivant les assureurs, mais dans le meilleur des cas, le montant peut être seulement de 30 % par rapport au taux de référence.

Et bien sûr, que vous soyez un jeune conducteur ou un conducteur expérimenté, nous vous conseillons d’avoir recours à un comparateur assurance auto. Ce dernier vous permettra d’économiser du temps et de l’argent, tout en prenant le soin de vous offrir un niveau de garantie adapté à vos besoins.