Assurance

Pour un propriétaire de véhicule, la souscription à une assurance auto peut relever d’un choix cornélien. En effet, il est fréquent de se demander si l’option de l’assurance au tiers peut être suffisante pour couvrir les risques, ou s’il faut au contraire opter pour une assurance tous risques.

À savoir que l’assurance au tiers est en parfaite mesure d’offrir la garantie minimale exigée par la loi en vigueur. Quant à l’assurance tous risques, elle occasionne des coûts plus onéreux, en contrepartie d’une garantie plus élargie.

À préciser que le choix des options va entièrement dépendre des caractéristiques de l’auto en question, et que choisir d’une offre inadaptée ne fera qu’augmenter inutilement les charges.


L’assurance tous risques, pour quel type de voiture ?

Dès lors qu’une personne fait l’acquisition d’une « nouvelle voiture », la question qui est fréquemment posée se porte sur l’obligation de la souscription à une assurance tous risques. Mais là encore, il faut savoir si le véhicule acheté est de première main ou d’occasion.

En effet, ces paramètres sont déterminants dans le choix de l’assurance auto que le propriétaire devra souscrire. Si le véhicule est flambant neuf, il ne sera pas obligatoirement nécessaire de dépenser pour des options qui ne vont peut-être pas servir. Par contre, si le propriétaire a procédé à une reprise de véhicule, certaines précautions seront effectivement à prendre.

L’assurance pour voiture neuve

Si la voiture vient de sortir de chez le concessionnaire, l’assurance automobile souscrite par le propriétaire ne doit pas obligatoirement contenir l’option tous risques. Il pourra dans ce cas se contenter de signer un contrat pour une assurance au tiers, que l’on connaît également sous la dénomination « garantie responsabilité civile ».

Cette forme de contrat permet l’indemnisation des dégâts causés au tiers en cas d’accident de la circulation. En revanche, si l’on regarde au-delà de la légalité, on remarquera qu’un propriétaire de véhicule neuf aura plus tendance à opter pour l’offre la plus sécurisante, compte tenu de la valeur intrinsèque de l’auto, pour le simple fait que l’assurance au tiers ne couvre ni les cas de vol ni celui de la destruction du véhicule pour un accident responsable.


Assurer une voiture d’occasion

En termes d’assurance automobile, les voitures d’occasion ne bénéficient pas obligatoirement d’une très bonne indemnisation avec l’assurance au tiers. Toutefois, il ne faut pas oublier qu’une voiture qui a perdu sa première jeunesse a aussi perdu de sa valeur.

En tenant compte de ce paramètre, il faut savoir que les assureurs tiennent compte de la vétusté du véhicule, et l’impact sur la prime d’assurance. C’est pourquoi, dans ce cas aussi, la souscription à une option tous risques n’est toujours pas intéressante.