Rendre possible l'acces au metier de chauffeur VTC

Devenir conducteur Uber ou Lyft nécessite de posséder une voiture de luxe. Pourtant, nombreux sont les chauffeurs, titulaires de la carte VTC ou souhaitant passer la formation pour l’obtenir, qui désirent adhérer à ce genre d’entreprise sans avoir les moyens d’acquérir ce type de voiture.

En plus de proposer un service de location de voitures de luxe, Voitures Noires met à disposition de ses clients un service de formation. Selon le fondateur de cette entreprise, 40 % des chauffeurs qui ont recouru à leur service étaient au chômage avant de devenir conducteurs VTC.

Des services personnalisés pour les clients

Présent à Lyon, à Nice et à Paris, le centre de formation et service de location Voitures Noires aide les chauffeurs VTC à trouver du travail en leur proposant de louer une voiture pour 30 jours renouvelables. Pour séduire le client, ce service a ses méthodes particulières.


Il lui fait vivre une expérience sans pareil en le traitant comme un roi et en lui donnant un avant-goût du monde du luxe. Tout au long du contrat, le gestionnaire de flotte sera l’interlocuteur du client. Il peut lui suggérer des services personnalisés avec un bar et une table d’hôte, un babershop/salon de coiffure et dans un avenir proche, un cireur de chaussures.

Le système bonus-malus dépassé par Voitures Noires

Comme tous les autres véhicules, Voitures Noires recourt à la connectivité pour amasser de la data sur ses chauffeurs et ses voitures. Grâce au suivi de la géolocalisation et de la vitesse, il informe sur les quasi-accidents afin de les prévenir. Ce service de location cherche ainsi à dépasser la notion de bonus malus auto afin de qualifier la performance du conducteur.

S’appliquant à la prime de référence, le bonus-malus est un système de réduction-majoration employée par l’assurance auto pour majorer ou diminuer la prime d’assurance. Avec un malus, l’assuré doit payer plus cher que la prime, tandis qu’avec un bonus il débourse moins d’argent. C’est en fonction du nombre de sinistres répertoriés que la prime est majorée alors qu’elle est réduite selon le nombre d’années sans sinistres enregistrés.