Voiture autonome Uber Waymo

Un changement de stratégie radical pour Uber

En février 2017, Waymo avait porté plainte contre Uber pour le vol de sa technologie LIDAR (Light Detection and Ranging), un système indispensable pour la navigation des voitures autonomes. Ce vol de propriétés industrielles a contraint Uber à céder 0,34% de son capital à Google, soit 245 millions de dollars.

En outre, l’ancien PDG de Uber, Travis Kalanick, a depuis de nombreuses années déclaré qu’il ne souhaitait pas collaborer avec Waymo. C’est en ce sens que cette annonce est surprenante, elle s’inscrit dans la nouvelle stratégie amorcée par Uber et par son nouveau dirigeant, Dara Khosrowshahi. « Nous restons ouverts à toutes les conversations qui font avancer le futur », a annoncé un porte-parole de la société de VTC.


Uber ne souhaite pas perdre de terrain face à son concurrent direct, Lyft

Le voici le réel objectif de Uber en se rapprochant de Waymo : ne pas perdre de terrain face à son concurrent Lyft, qui est déjà associé avec Waymo depuis l’année dernière. Ce rapprochement vers Waymo ne signifie pas que Uber ne souhaite plus avancer dans la recherche. Au contraire, l'entreprise continue et n’hésite pas à nouer d’autres partenariats, comme par exemple avec la start-up Cruise qui appartient à General Motors

Dans la course à la voiture autonome, Google semble avoir pris beaucoup d’avance. Elle sera la première société à proposer un service de taxi autonome au monde et elle dispose de parts dans Uber et dans Lyft.

À suivre…