assurance auto Tesla

Le site spécialisé Electrek a récemment rapporté que Tesla est en train de tester un contrat d’assurance auto en Australie et à Honk-Kong. Ce constructeur de véhicules électriques sportifs semi-autonomes veut avant tout tourner définitivement la page de l’accident ayant fait le buzz sur Internet.

Son aventure dans l’univers de l’assurance s’explique aussi par les difficultés rencontrées par ses clients dans leur quête d’un contrat à prix abordable. Un seul bémol : Tesla se pare surtout le costume d’un courtier en se mettant à l’abri des risques.

Tesla veut redorer le blason

Tesla prévoit de s’aventurer dans le secteur de l’assurance automobile. Cette information diffusée par le site Electrek et relayée par Numerama s’avère très sérieuse. Cette référence en véhicule électrique sportif semi-autonome part du constat que ses clients ont du mal à assurer leur bolide à des prix raisonnables.


Tesla veut aussi redorer le blason après l’accident mis sur le compte d’une défaillance de la fonction de pilotage automatique. Un test grandeur nature est déjà entrepris pour les consommateurs honk-kongais et australien. Afin de mettre en place son contrat d’assurance automobile, Tesla a effectivement jugé bon de lier un partenariat avec deux compagnies d’assurance, à savoir Axa General Assurance (Honk Kong) et QBE (Australie).

Le constructeur aspire ainsi à des conditions sur-mesure. Il s’est toutefois démarqué de Volvo en jouant le courtier, et donc en écartant toute forme de risque dans ses contrats.

Les détails du contrat d’assurance

Tesla intègre le marché des assurance auto en proposant un contrat sous forme de package assurantiel maison. Celui-ci prévoit la réparation de la voiture avec un libre choix du réparateur agréé. En cas d’impossibilité de réparation, l’assuré bénéficiera d’une voiture de remplacement (modèle et série identique).

Ce dernier avantage n’est cependant pas valable que durant une période de trois ans à compter de la première immatriculation. Par ailleurs, des interrogations demeurent sur ce contrat d’assurance Tesla. Elles concernent entre autres la base de remboursement relative aux réparations si la batterie venait à être endommagée. En cas d’accident, les observateurs hésitent aussi entre l’assurance de Tesla ou celle du conducteur.