automobile aux USA

Les ventes de voitures ont enregistré une baisse visible aux États-Unis. Cela peut être expliqué par le tassement du marché automobile, après deux fructueuses années.

General Motors, le premier constructeur américain aurait rappelé près de 4.3 millions de véhicules dans le monde pour des problèmes concernant les ceintures de sécurité et les airbags. Cette baisse pourrait impacter sur tous les acteurs du secteur, comme les assurances auto.

Recul annoncé dans la vente de voitures américaines

Les analystes et experts ont déjà anticipé le recul de nouvelles immatriculations pour le mois d’octobre. Ces derniers se basent sur la baisse des promotions et de la mauvaise météo présentes dans le sud-est du pays.


En outre, le mois affichait deux jours de ventes en moins que l’année précédente. Autodata, un institut spécialisé a annoncé officieusement une baisse de 4.4% des ventes, soit environ 1.39 millions de voitures vendus. Toutefois, ces chiffres ne sont pas encore définitifs à cause du report de la publication de ventes de Ford.

Le siège social de ce dernier a été victime d’un incendie dans le Michigan. Les chiffres définitifs devront sortir récemment, bien que l’on estime une hausse légère de 0.6% sur un an, soit 18.29 millions d’unités si l’on prend en considération le chiffre des ventes annualisées corrigé des variations saisonnières et la référence pour le secteur.

La plupart des géants constructeurs touchés

Cette baisse des ventes concerne plusieurs géants de la construction automobile. Chez General Motors, le nombre de véhicules vendus le mois dernier a chuté de 1.7%, soit 258 626 unités. Cette récession reste optimiste face à la chute estimée par un cabinet spécialisé qui est de 6.3%.

Selon les explications du constructeur, la hausse de 3% des ventes aux particuliers a permis d’équilibrer la chute de 19% auprès des loueurs.

L’ex-Chrysler, FCA US, enregistre une chute de 10.3% sur un an sur un total de vendus de 176 609 unités en octobre, tandis que le groupe allemand Volkswagen a vu ses ventes chutées de 18.46% correspondant à 24 779 unités. Mercedes, Audi et BMW enregistrent également des baisses respectives de 1.2%, 0.1% et 18.4%.


Fin du cycle haussier du secteur automobile ?

Malgré cette récession, les analystes restent optimistes en misant sur les promotions des deux derniers mois de l’année, notamment en période de fête comme Thanksgiving ou le Réveillon.

Le recul des ventes n’est pas à prévoir, par contre, la période haussière du secteur automobile aurait atteint son plafond. En effet, en dépit des subventions et des promotions, de l’environnement de taux d’intérêt très faible et un prix à l’essence à la pompe moins cher, les consommateurs commencent à se contracter.