Femmes au volant idées reçues

idée reçue n°1 : Les femmes provoquent plus d'accidents que les hommes !

  • Faux.
En 2016 et selon les statistiques de la Sécurité routière, les ¾ des conducteurs impliqués dans un accident sont des hommes et 83% des conducteurs provoquant un accident mortel sont également des hommes ;

idée reçue n°2 : Les femmes ne s'intéressent pas aux voitures !

  • Faux.
Selon l’ouvrage de Marti Barletta « Marketing to Women », en moyenne les femmes visitent 3 concessions automobiles avant d’effectuer un achat et s’intéressent à plusieurs caractéristiques comme la sécurité, le confort, le design ou la performance. Et oui messieurs, les femmes ne sont pas seulement passionnées de citadines.

idée reçue n°3 : Les femmes ne s'intéressent pas aux voitures !

  • Encore faux.

    Selon un sondage Ifop sur le comportement des conducteurs, les hommes ont un comportement plus risqué : ils respectent moins bien les distances de sécurité (23% contre 15% pour les femmes), ils utilisent plus souvent leur téléphone portable au volant et oublient plus souvent leurs clignotants (16% contre 10% pour les femmes). En bref, il faut arrêter d’affirmer que toutes les femmes se maquillent au volant.

idée reçue n°4 : les femmes ne savent pas se stationner

  • Faux et encore faux.

    Malgré les nombreuses vidéos qui pullulent sur internet, les femmes ont autant de compétences pour se stationner que les hommes. En effet, la société britannique « National Car Parks » a évalué de façon anonyme la capacité à se stationner de 2500 hommes et femmes tout en notant leurs performances selon 7 critères. Résultat : les femmes obtiennent une note supérieure par rapport aux hommes (13,4 sur 20 contre 12,3). Certes les femmes prennent un peu plus de temps pour se stationner (5 secondes de plus que les hommes) mais le stationnement est mieux effectué. Donc oui, mesdames, vous avez un profil plus proche de Sébastien Loeb que les hommes.

C’est donc prouvé, les femmes savent conduire et sont même moins dangereuses que les hommes. Certes, les clichés et les idées reçues ont la dent dure mais rappelons-nous que, comme le dit la Sécurité routière : « Tant qu’il y aura des hommes pour mourir sur la route, il faudra des femmes pour que ça change. ».