baisse prix en assurance voiture

Dans une interview du journal l’Express, le fondateur du cabinet Facts and Figures, Cyrille Chartier-Kastler, invite au renforcement de la prudence pour les professionnels du secteur. En effet, il faudra encore prévoir une bonne trentaine d’années avant que les voitures autonomes ne gagnent le cœur du marché.

Aussi, ce professionnel espère qu’au moment venu, la baisse appliquée sera à hauteur de 50% des tarifs actuels. En outre, la possession d’une voiture autonome et l’arrivée de 2040 ne constituent pas une condition sine qua non pour réaliser des économies sur son assurance auto. Les primes d’assurance peuvent être réduites de plusieurs manières.


Définir ses besoins avant de souscrire à une assurance

Chaque automobiliste a des besoins propres, lesquels peuvent changer au fil du temps. Ainsi à un moment donné, la couverture assurée par la formule à laquelle il a souscrit pourrait devenir obsolète par rapport à ses besoins. Le fait de procéder à une réévaluation des offres proposées par son établissement assureur serait un moyen efficace de réduire les coûts de son forfait.

Les voitures semi-autonomes constituent une belle option

Les établissements d’assurance automobile tels qu’Allianz France offrent des réductions pour une certaine catégorie de leurs clientèles.

En effet, les automobilistes qui conduisent des voitures avec un système autonome de freinage d’urgence se verront bénéficier d’une baisse de leur cotisation d’assurance. Parallèlement, cette faveur concerne aussi les propriétaires des véhicules équipés de régulateurs de vitesse.

Procéder à une comparaison des offres

La comparaison des offres d’assurance automobile permet de réaliser des économies non négligeables. Le système est en effet simple, car il consiste à confronter les diverses prestations disponibles sur le marché en tenant compte de chacun de leurs tarifs.

En outre, la loi Hamon permet à une personne qui a contracté une assurance auto au sein d’un établissement assureur de changer de prestataire au bout d’un an de souscription. Avec tous ces paramètres réunis, aucun conducteur ne devrait plus payer une option d’assurance à un prix exorbitant.