système urgence embarqué obligatoire 1er avril

Un bouton « SOS » à l’intérieur du véhicule

Il s’agit d’une nouvelle règlementation européenne et, par conséquent, tous les nouveaux modèles de voiture de l’Union Européenne devront être équipés de ce système à compter du 1er avril. Il s’agit tout simplement d’un boitier GPS placé dans l’habitacle de la voiture. Un bouton d’urgence « SOS » devra être placé à portée de main du conducteur. Le boitier est également configuré pour appeler automatiquement les urgences lorsque l’airbag s’est déclenché.

De plus, le boitier transmet directement la position géographique du véhicule en difficulté ainsi que son sens de circulation. La plateforme appelée (le 112 : numéro européen d’urgence) redirige ensuite les informations vers les autorités les plus proches (pompiers, police ou le SAMU). Tout ceci en moins de 75 secondes. Ce système facilite donc l’avertissement des secours et réduit considérablement le délai d’intervention.


Certains véhicules sont déjà équipés

Certains constructeurs automobiles n’ont pas attendu que le boitier d’urgence soit obligatoire pour l'installer dans les voitures. Actuellement 3% du parc automobile français en circulation serait déjà équipé de ce système. Peugeot, Mercedes ou encore BMW ont déjà commencé à équiper leurs modèles récents de cette technologie. L’installation du système coûterait environ 100 euros par véhicule et sera donc compris dans le prix d’achat. L’Union Européenne souhaite que plus de la moitié des véhicules en circulation en 2030 disposent d’un tel boitier.

Ce système embarqué tend à remplacer les bornes d’appel d’urgence actuelles. Ces téléphones reliés au 112 sont de moins en moins nombreux ! De 7 000 en 2011, il n’en resterait que 3 000 aujourd’hui. La généralisation de l’eCall entrainera sûrement la disparition de ces bornes.