hausse tarifs péages autoroutes 1er février

Des hausses différentes selon le tronçon et l’exploitant

En novembre dernier, d’éventuelles hausses des tarifs pour les péages étaient envisagées et viennent d’être confirmées par le ministère des Transports qui a annoncé que les nouveaux tarifs seront applicables dès le 01 février.

Variant entre 1,03 et 4% selon les tronçons d’autoroute (routes principales, routes secondaires, régions), l’augmentation diffère également selon les concessionnaires autoroutiers qui exploitent ces tronçons. Ainsi, dans la région Rhône-Alpes par exemple, Area enregistre l’augmentation la plus importante pour une route principale avec un bond de 3,04%. Une nouvelle hausse des prix moins d’un an après celle de 2017 qui avait déjà enregistré une augmentation de 1%.


Une augmentation due à l’inflation

Les concessionnaires autoroutiers ainsi que le ministère des Transports tiennent cependant à se justifier : l’augmentation n’est pas volontaire mais uniquement basée sur l’inflation. Celle-ci est appliquée aux contrats conclus entre ces sociétés et l’Etat et se répercute in fine sur le tarif. A cela, on y ajoute l’augmentation de la redevance domaniale (redevance portant sur l’utilisation du domaine public) que paient les exploitants à l’Etat français et les dernières exigences légales en matière de modernisation du réseau routier.

Une explication peu convaincante pour les usagers, premières victimes de ces augmentations successives !

A noter que sur ces 10 dernières années, le prix moyen des péages a ainsi augmenté de près de 20%. En 2015, Ségolène Royal avait obtenu le gel de ces prix… Une mesure provisoire qui n’a duré qu’une année et dont les concessionnaires autoroutiers semblent aujourd’hui vouloir se rattraper selon L’Arafer.